Conte de noël


Une histoire de souvenirs qui retrace un univers étonnant, un paysage trouble, une maison quasi-irreprésentable, une vie en pointillés, et pourtant les images et les émotions affleurent à la lecture, plus réelles encore. Je ne saurais en dire davantage car il reste dans ce texte un quelque chose de beau que je ne peux arriver à exprimer.

Ce texte a été publié la première fois sur Kafkaïens Magazine : la page d'Emmanuel Martin.
(c) Kafkaïens.org pour le texte.



Extrait :

23 décembre.
Je me souviens d'une maison sans étage. La mer n'était pas loin. Entre elle et nous, il y avait de la terre sèche et de grands arbres que le vent salé pliait à sa guise, bien qu'au matin ils paraissent sans cesse plus droits qu'au premier jour.

Je me souviens aussi que ces arbres étaient toujours verts, d'un vert de cristal sur la terre blanche et sèche.

 - télécharger (181 ko) -