FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion S'enregistrer       AccueilLE BLOG flux RSS
SCHMUL.NET

Forum périlittéraire
avec un parapluie à trous
sur la tête...
SCHMUL.NET : La Boîte à paroles Index du Forum
... et qui se prend
aussi pour un blog.
  Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses. SCHMUL.NET : La Boîte à paroles Index du Forum » Discussions générales   
Sur le Net, les textes sont nuls
Auteur Message
Tèf
pianoteur à deux doigts


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 676

MessagePosté le: Mer Avr 27, 2005 3:38 pm Répondre en citant
Quand on aborde le sujet de la littérature sur internet, on retrouve souvent un argument qui tient en peu de mots : "sur le net, c'est le bordel et il y beaucoup de mauvais textes". Celui-ci attire aussitôt un contre-argument : "Ouais mais dans les librairies, c'est pareil".

On aurait envie de clore un tel débat par "c'est celui qui le dit qui l'est" et renvoyer chacun au coin.
Ceci dit, nous ne le ferons pas car nous aimons beaucoup les cours d'école.

[Mode Off à moi-même]
Pourquoi tu dis "nous" alors qu'à l'évidence tu es tout seul. A moins que ce ne soit un nous "académique" que tu abhorres pourtant. Non je ne comprends pas... Il ne reste que le spectre de la folie pour expliquer tout cela. Impensable , me diras-tu, et cela jusqu'à ce que tu t'aperçoives que tu es en train de te parler à toi même ! Schizo... Confused
[Mode Off à moi-même]

Bref, sur ce sujet, j'viens de croiser un avis bien intéressant :
Marc a écrit:
il existe aussi des m.. en livre et proportionnellement sur le web.

http://www.bragelonne.fr/forum/viewtopic.php?t=2454&postdays=0&postorder=asc&start=80&sid=9643a4efd363adae75e0470587af7b31

Oui, proportionnellement. Mais proportionnellement à quoi ? Z'attise the question.
_________________
Quoi ?!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
Auteur Message
Tèf
pianoteur à deux doigts


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 676

MessagePosté le: Lun Mai 02, 2005 2:41 pm Répondre en citant
je est un autre a écrit:
Mais proportionnellement à quoi ? Z'attise the question.


Quand on parle de textes nuls, peut-on faire une stricte comparaison entre le Net et la librairie ?
Rien n'est moins sûr.
Bien souvent, la merde en librairie recouvre le terme "littérature commerciale", une partie de la production de genre (polar, sf, sentimentale etc...), les vie de stars en tout genre, les bouquins qui surfent sur les modes. Voilà généralement ce que l'on appelle les bouquins nuls en librairie et qui, parce qu'ils sont surmédiatisés, occulte le reste.

Or ce phénomène n'existe pas sur le Net, du simple fait qu'il n'y a pas de surmédiatisation du tout. Loin d'être une panacée, cette absence de sélection met sur le même plan toutes les oeuvres du Net, donnant cette fameuse impression de grand bazar fait de tout et de n'importe quoi.

Evidemment la caution d'une maison d'édition manque à tout cela (quoiqu'il existe des tas de comités de lecture, mais sont-ils reconnus comme tels ?) et induit un manque de légitimité de facto à ces publications. Dans le fil mentionné plus haut, un intervenant reprend cet avis cinglant : les textes du net ont été refusés par l'édition traditionnelle, c'est donc qu'ils sont nuls. On se permettra toutefois de douter de la prémisse de ce raisonnement.

Un constat s'impose, les textes sur Internet (les nouveautés, j'entends) sont tous des tapuscrits, à savoir des textes non-finalisés. Il reste bien souvent des coquilles, fautes, maladresses syntaxiques etc... Pire encore, on tombre aussi sur de simples ébauches ou des inachevés. elle se rattache aussi à cela la médiocre qualité des textes. Heureusement et pour notre plus grand plaisir, tous les textes ne sont pas pas ainsi. et même s'il est rare de tomber sur un texte bon à tirer, beaucoup ne sont affectés que d'anicroches qu'on range bien vite au rang des détails ; je veux dire que ça ne perturbe en rien la lecture. C'est dire que lire sur le net demande de fouiller, trifouiller, lire, rejeter, sélectionner tout en aiguisant sans cesse ses propres critères de sélection. Bref, faire son propre tri et donc avoir une démarche qui est celle d'un éditeur.

Et ceux qui ne s'engagent pas dans cette voie continueront d'y voir un énorme bazar complètement nul et dans lequel ils ne mettront même pas les pieds.

Pour en revenir à la question inaugurale. Proportionnellement à quoi ?
Proportionnellement à la facilité de publication donnée par le net.
C'est ce qui fait de ce dernier un bazar où seuls les lecteurs trifouilleurs arrivent non pas à se repérer, mais à tracer leur chemin. Il n'y a au fond qu'un objectif dans cette démarche : lire ce que l'on a envie de lire tout en restant ouvert à tout le reste qui est là, à portée de clic.

Ajoutons à cela, la curiosité, les goûts de chacun, et voilà de quoi partir à l'aventure.
--------------
Je suppose qu'il y en a qui ne sont pas d'accord. A vous la parole Wink
_________________
Quoi ?!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
Auteur Message
Tèf
pianoteur à deux doigts


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 676

MessagePosté le: Mar Mai 03, 2005 11:37 am Répondre en citant
Tout frais tout beau, de l'eau dans le moulin.

L.L De Mars qui gère Le Terrier répondait à un questionnaire diffusé par "La Porte" (un site fermé en 2003, crée par La Hache et qui répondait peu ou prou aux mêmes envies que ce forum)
Bref :

Citation:
Connaissez-vous des auteurs déjà publiés (sur le web) que vous auriez aimé publier vous-même ?

Non (je ne lis pratiquement rien en ligne spontanément.)

Pensez-vous que la qualité de la littérature que l'on trouve sur le web soit comparable à la qualité de la littérature papier ?

Comment le saurais-je? (réponse précédente) ; il y a beaucoup de raisons pour qu'elle soit pire (pas de garde-fous) ; il n'y en a aucune pour qu'elle soit meilleure (a rose is a rose is a rose.)

http://www.dtext.com/porte/article.php?sid=242


Dans le vague de sa réponse, laquelle est tout de même frappée au coin du bon sens, on sent qu'au fond la question ne lui semble pas pertinente.


Quant à moi, pour ce qui est de savoir si c'est une bonne question, je dirais que non. En fait si ce n'est d'engendrer une somme de blablas connnexes (voir plus haut), elle n'a que peu d'intérêt car il est difficile de généraliser d'une part, et d'autre part les lecteurs que nous sommes ne lisent pas la "littérature en général" mais des textes. Bref, l'appréciation générale se confronte à l'appréciation individuelle ou communautaire et délitent vite l'intérêt de cette grande question fondamentale : Pensez-vous que la qualité de la littérature que l'on trouve sur le web soit comparable à la qualité de la littérature papier ?
_________________
Quoi ?!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
  Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses. SCHMUL.NET : La Boîte à paroles Index du Forum » Discussions générales
Informations
Page 1 sur 1    
Montrer les messages depuis:   


Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group :: Thème : Creamy White :: Traduction par : phpBB-fr.com ::