FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion S'enregistrer       AccueilLE BLOG flux RSS
SCHMUL.NET

Forum périlittéraire
avec un parapluie à trous
sur la tête...
SCHMUL.NET : La Boîte à paroles Index du Forum
... et qui se prend
aussi pour un blog.
  Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses. SCHMUL.NET : La Boîte à paroles Index du Forum » Littérature électronique Aller à la page 1, 2  Suivante  
Le réseau auto(bio)graphique, de CLB
Auteur Message
Tèf
pianoteur à deux doigts


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 676

MessagePosté le: Lun Déc 27, 2004 4:12 pm Répondre en citant


Titre: le réseau auto(bio)graphique

Auteur: CLB


Genre: autobiographie

Nbre de pages et format(s): une dizaine de sites.

Support: Html / Autres:


A consulter ici: http://auto.bio.graphique.free.fr/

Présentation/synopsis/argument:

Le réseau auto(bio)graphiqe de CLB. est un ensemble de sites qui racontent tous les mêmes choses : Le "Moi". A travers des blogs, journaux, galeries de photos, fiction, notes éparses, textes "poétiques" (prose), CLB se raconte mais raconte surtout le "Je", le "Moi".


Posté le: Sam 30 Oct à 10:59
_________________
Quoi ?!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
Auteur Message
Tèf
pianoteur à deux doigts


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 676

MessagePosté le: Lun Déc 27, 2004 4:16 pm Répondre en citant
Ce que j'en dit :
Citation:
Le réseau auto(bio)graphiqe de CLB. est un ensemble de sites qui racontent tous la même chose : la vie. Une vie dissoute, éclatée, perdue dans ses doutes comme autant d’éclats. C’est un joyau, non pas de ceux qu’on admire bêtement, mais un joyau en poussières sur lesquels se sont accrochés des mots incertains.

Ceux qui me connaissent savent mon aversion pour le genre autobiographique ; les gens qui racontent leur vie en se regardant le nombril m’indiffèrent. Et puis j’ai rencontré cette oeuvre, par hasard, comme toujours sur ce Net qui sait si bien motiver les curiosités – élargir les horizons trop étroits de nos oeillères. En découvrant la mention auto-biographie, j’allais le quitter, mais les mots m’ont retenu. Pourquoi ? Parce qu’ils avaient plus que du sens, ils avaient une consistance trouble et rarement rencontrée jusqu’alors – des esquisses fracassantes ou vaporeuses :

« et au petit matin blanc fade en lignes rigides sur l'horizon,
ma tête folle vient s'écraser contre la vitre ».

http://www.etmoietmoietmoi.free.fr

Le genre est souvent une vaine tentative pour retenir la vie, faire des cases, ranger, simplifier. Là, on découvre tout autre chose, la vie y est comme nulle part ailleurs si ce n’est dans la vie elle-même. À tel point qu’on se demande s’il s’agit de l’œuvre d’une vie ou bien de la vie d’une œuvre. Là, j’ai basculé, oubliant le caractère auto-biographique. Ce « moi » explosé, diffus, écorché, perdu pourrait être CLB., ou l’image d’elle-même, un/des personnage/s, une fiction, un fantasme, moi-même ou bien toi : c’est tout cela à la fois.

Dans Aimer en absence, oeuvre de fiction, elle (CLB.) livre par je-ne sais-quel-tour-de-magie une écriture presque charnelle, sensuelle et qui vient se mêler à cette histoire qui manque tant de « corps », de « peau », de « chair » :

« Et le désir de vous revient au désir sans objet dans l’inconnaissance de votre visage, dans l’inconnaissance de votre corps. Je n’ai qu’un parfum lourd d’homme, je suis dans le défaut de votre peau ».

« Alors dans ce défaut de réalité on est aussi dans la peur que la rencontre, chacun son corps, vienne briser le charme, la fascination ».



Malgré la difficulté de Dire, les mots sortent de leur rôle d’étiquettes affadies, dénaturées parce qu’usées jusqu’à la corde. Là, elle donne l’impression que les mots ont été créés juste pour elle. Je sais bien que mes commentaires partent en vrille, mais comment pourrait-on rester objectif face à une oeuvre qui vous prend, vous emmène dans un presque miroir de notre reflet.

http://www.schmul.net/liens/clb.htm


Posté le: Sam 30 Oct à 11:03
_________________
Quoi ?!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
Auteur Message
Tèf
pianoteur à deux doigts


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 676

MessagePosté le: Lun Déc 27, 2004 4:18 pm Répondre en citant
A l'heure ou j'ouvre ce fil, le Réseau est fermé. CLB s'en explique:

Citation:
28.10.04

dispersion

oui, j'ai ôté tous les sites de la parution. hier, j'en ai eu terriblement besoin. c'est la seconde fois que je fais ça. je me souviens, lorsque j'ai clos le premier volume du journal d'Ann

même si je conserve les dossiers sur mon ordinateur,clore les sites n'est pas un geste anodin. je ne saurais pas vraiment dire pourquoi je l'ai fait, mais je ne peux pas dire que c'est -pour rien-.

La suite

Et hier:
Citation:
29.10.04

arrêt.

panne d'ordinateur.
les sites sont donc en suspension pour une période indéterminée.

idéalement, il faudrait que je trouve un power book sous le sabot d'un cheval.
http://jeparletrop.free.fr/blog


Je laisse tout ça en l'état pour l'instant et vous tiens au courant de la suite. Mais si les sites ne sont pas remis en ligne, ce fil disparaîtra aussi.
Sad


Posté le: Sam 30 Oct à 11:12
_________________
Quoi ?!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
Auteur Message
Tèf
pianoteur à deux doigts


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 676

MessagePosté le: Lun Déc 27, 2004 4:19 pm Répondre en citant
Je ne vais pas m'étaler énormément sur le sujet. Je doute que ce soit souhaitable ; donc un bref résumé :

Le site était fermé,
CLB découvre un plagiat de ces textes.
Elle retrouve la mémoire de son ordi, et donc les données de ses sites mais:

Citation:
le 17.11.04 :
je crois que ces sites n'ont jamais eu d'autres justifications que l'envie, le jeu et le goût de l'expérience.<br />dans la confrontation aux autres : lecteurs et diaristes, ce que j'ai perdu en premier, c'est le jeu. ces derniers temps, je n'avais que le goût de l'expérience et je perdais de plus en plus l'envie.<br /><br />comment s'amuser encore lorsqu'on vous prend au sérieux, lorsque chacun prend au sérieux son morceau d'ego (le plus vendeur, par forcément le meilleur) jeté aux chiens?

http://jeparletrop.free.fr/blog (seul le code Html est disponible )



Tout ça pour dire que ce fil va bientôt disparaitre...


Posté le: Mer 17 Nov à 14:48
_________________
Quoi ?!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
Auteur Message
-Becdanlo-
Invité





MessagePosté le: Lun Déc 27, 2004 4:22 pm Répondre en citant
J’ai essayé de remonter le fil de CLB et de « Je parle trop » mais j’ai eu un peu de difficulté !
Malgré tout, j’ai relevé ceci que je trouve intéressant :

« dans cette écriture vraiment quotidienne de listes, d'humeurs, je ne me supportais pas. c'était geignard, indiscret vis-à-vis de mon entourage, d'une mauvaise foi évidente. et vraiment, surtout, ça avait quelque chose d'écoeurant toutes ces cigarettes fumées, toute cette nourriture ingurgitée, ces verres de vin, ces errances sans autre but que mettre un pied devant l'autre. écrivant, je ne supportais pas ce que j'écrivais et relisant, la nausée me prenait. j'ai arrêté très vite, à peine au bout de deux semaines. »

Cette proximité avec ce « moi » que l’on déteste est proche de celui que l’on peut rencontrer dans une thérapie analytique : je pense que ce n’est pas quelque chose qu’il faille nécessairement fuir. La confrontation avec le regard du lecteur (silencieux) est proche de l’écoute de l’analysant… il peut y avoir des choses intéressantes de ce coté là !

Et puis j’ai noté aussi cette réflexion :
« je prétends ne rien avoir récupéré et laisse tout à vide pour passer à autre chose.
(en construisant un mythe autour de la disparition) »

Il y a chez CLB un désir manifeste de jouer qui est à la fois plaisant… mais qui brouille un peu les pistes.
Wink

Posté le: Jeu 25 Nov à 14:00
 
Auteur Message
Tèf
pianoteur à deux doigts


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 676

MessagePosté le: Lun Déc 27, 2004 4:24 pm Répondre en citant
C'est justement ce que j'aimais bien dans ce que faisait CLB. Il n'y avait que très peu de psycho-machin-truc sur les tracas de mon âme. Au contraire, c'était le jeu qui prédominait, et le jeu avec le "moi" est forcément trouble puisque, sur un tel sujet, on attendrait de la sincérité, de la vérité etc.

Et là, ce n'était pas une écriture qui était stictement tournée vers soi, ce n'était pas juste une écriture du "moi, je m'exprime". Il y a avait surtout du "moi, je donne à lire et on va jouer ensemble".

Je trouvais ça génial parce que les "journaux intimes" sur le Net ont un facheux problème. Où est l'intime quand on balance les mots de sa vie à n'importe qui dans le monde entier de toute la terre. On tombe forcément dans un syndrome exhibition/voyeurisme avec une once de "je fais mon analyse en public". Comment ne pas prendre en compte qu'on va être lu, comment ne pas en rajouter, arrondir les angles, étoffer, larmoyer ou s'emballer outre mesure ? Intime ? Le jeu du journal intime est déjà truqué sur le Net. Les textes de CLB l'avait pourfendu et avaient choisi d'en jouer pleinement.

Posté le: Ven 26 Nov à 11:50
_________________
Quoi ?!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
Auteur Message
Tèf
pianoteur à deux doigts


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 676

MessagePosté le: Lun Déc 27, 2004 4:27 pm Répondre en citant
Le réseau auto(bio)graphique est revenu!
Very Happy
_________________
Quoi ?!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
Auteur Message
Tèf
pianoteur à deux doigts


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 676

MessagePosté le: Mer Juil 06, 2005 11:27 am Répondre en citant
Depuis quelques mois, ClB s'est lancé dans une autre facette du réseau, beaucoup plus graphique me semble-t-il, si ce n'est "l'inconstance du sujet".


Blanc de céruse
L'inconstance du sujet
à l'aveugle
Et le blog "je parle de trop " est fermé.

C'est toujours avec plaisir que je vais me fondre et me confondre dans cette écriture, qui, va savoir pourquoi, me touche. Un petit bout pour le plaisir :
Citation:
sourire, donner le change par cette parole aimable, ces gestes accueillants.
poser le regard et la voix :humeur égale ou joviale.

et, rêver de dire combien on s'ennuie.

http://inconstance.free.fr/souvenirs/02/019.html

_________________
Quoi ?!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
Auteur Message
Tèf
pianoteur à deux doigts


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 676

MessagePosté le: Mer Aoû 31, 2005 11:35 am Répondre en citant
Pour le plaisir toujours :

Citation:
les capitales.


d'un air absolument définitif et assuré, tu joues à démontrer que seules les capitales donnent à l'amour cet excès, cette exagération qui exacerbent les tensions jusqu'à faire entrer dans le registre des passions comme nous l'entendons.

_ j'allume une cigarette et j'écoute encore cette histoire qui s'inscrit malgré moi.

les corps des amants qui se tordent et s'enroulent autour des ruelles jusqu'à y creuser leur lit. à Paris, Londres ou Berlin alors que nous descendions telle avenue de cette marche presque à bout de souffle. les corps aimants qui se cabrent et se coulent au long des boulevards jusqu'à y inscrire leur mémoire.

http://inconstance.free.fr/souvenirs/02/032.html


A la lecture, j'avais pris les capitales pour des majuscules. Confused

----------------
Il y a un nouveau projet : "du dérisoire". Je ne suis pas allé voir
_________________
Quoi ?!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
Auteur Message
Tèf
pianoteur à deux doigts


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 676

MessagePosté le: Lun Fév 27, 2006 2:20 pm Répondre en citant
CLB se concentre sur l'inconstance (journal) et à l'aveugle(journal photos).

Du dérisoire et rachel-AK ne sont pas accessibles.

Et j'aime toujours autant ces mots.

Extrait :
Citation:


l'attente.

le goût du vin sur les lèvres, la fumée lourde. la petite blessure. les reins qui se cambrent et le corps se déroule pour la déroute.

les rues qui creusent la distance. la démission qui rejette


http://inconstance.free.fr/souvenirs/05/033.htm

_________________
Quoi ?!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
Auteur Message
Tèf
pianoteur à deux doigts


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 676

MessagePosté le: Mar Juil 18, 2006 9:53 am Répondre en citant
l'inconstance du sujet et à l'aveugle sont terminés.

'L'inconstance du sujet', sur une ultime note, a écrit:
où l'on arrive.

alors, un point où l'écriture serait désancrage, suspension. un état des choses qui la ferait venir de rien, de l'état de rien, de la perte absolue, du dépouillement total. ce serait ce qui demeure dans le non-lieu, ce qui résiste dans l'absence.

l'écriture comme le dépôt de la vie. ce qu'il en reste. scories, fossiles, poussières.
des pages comme des dépotoirs. ce qu'on jette. ce qui se crache.

http://inconstance.free.fr/souvenirs/06/022.html


Ce que j'aime beaucoup dans l'écriture de CLB., c'est qu'au fond je ne sais pas pourquoi j'aime, et je ne veux pas chercher à comprendre pourquoi ; c'est mieux ainsi, ne garder que le plaisir de se sentir débordé par des mots.


Et Combinaisons vient d'apparaître.
_________________
Quoi ?!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
Auteur Message
Tèf
pianoteur à deux doigts


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 676

MessagePosté le: Mer Oct 11, 2006 11:51 am Répondre en citant
Un jour sans.

Les sites mentionnés plus haut ne sont plus disponibles.

En fouillant les tréfonds du net, j'ai retrouvé cette note du 14 août :
Céline a écrit:
je n'ai pas renouvelé mon nom de domaine. ça ne servait pas à grand-chose en l'état des sites, puis l'adresse choisie ne me convenait plus. de nouveau, je centralise tout sur l'ancien portail du réseau auto(bio)graphique, c'est bien suffisant. je retoucherai sans doute le graphisme du haut de la page pour faire une ambiance spécifique à la seconde période.
chaque jour, je fais un texte pour c0mbinais0ns, je mets des photos en page. ça m'amuse de nouveau et quelque chose m'y ancre. je recommence à penser aux autres sites laissés à l'abandon pendant la période sans internet. maintenant, il s'agit que ce ne soit pas qu'un sursaut d'intérêt et que le plaisir de m'occuper de tout ce là me tienne un peu. surtout, qu'à la différence des dernières fois, je ne me trouve pas avec la sensation de ressasser bêtement. j'ai besoin de nouvelles pistes, d'autres interrogations.


Et ailleurs :
Céline a écrit:
je ne suis pas vraiment inscrite. je traverse, je passe, j'effleure.


C'est bête, mais je ne peux pas m'empêcher d'être triste.
_________________
Quoi ?!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
Auteur Message
Tèf
pianoteur à deux doigts


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 676

MessagePosté le: Sam Oct 21, 2006 3:47 pm Répondre en citant
Le réseau est de retour. Very Happy
_________________
Quoi ?!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
Auteur Message
Tèf
pianoteur à deux doigts


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 676

MessagePosté le: Lun Oct 30, 2006 11:42 am Répondre en citant
Clb prépare une expo pour décembre, "Défigurations et Démembrements", organisée par l'association Humada.

Texte et images au programme, forcément mais je ne sais pas si l'expo est un travail à partir du réseau auto.bio.graphique, ou bien une création inédite. En tout cas, ce sera dans la même et prodigieuse veine, ce sera chouette, j'en suis sûr.

---------------------------
Vernissage les 3 et 4 décembre 2006, à partir de 18 h
25 rue Hebert, 92 140 Clamart
Visites du 3 au 16 décembre sur réservation

L'affiche :
http://www.schmul.net/placard/clbbdef.jpg
---------------------------
_________________
Quoi ?!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
Auteur Message
Tèf
pianoteur à deux doigts


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 676

MessagePosté le: Sam Nov 25, 2006 11:05 am Répondre en citant
Tèf a écrit:
Clb prépare une expo pour décembre, "Défigurations et Démembrements", organisée par l'association Humada.


La fée électrique s'en mêle :
Clb. a écrit:
nous apprenons qu'il y a des problèmes de raccords d'électricité, que nous allons peut-être devoir repousser les dates de vernissage.
http://ego.moi.jeux.free.fr/


Et effectivement, l'expo est reportée. A suivre...
_________________
Quoi ?!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
  Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses. SCHMUL.NET : La Boîte à paroles Index du Forum » Littérature électronique
Informations
Page 1 sur 2    Aller à la page 1, 2  Suivante
Montrer les messages depuis:   


Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group :: Thème : Creamy White :: Traduction par : phpBB-fr.com ::