FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion S'enregistrer       AccueilLE BLOG flux RSS
SCHMUL.NET

Forum périlittéraire
avec un parapluie à trous
sur la tête...
SCHMUL.NET : La Boîte à paroles Index du Forum
... et qui se prend
aussi pour un blog.
  Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses. SCHMUL.NET : La Boîte à paroles Index du Forum » Littérature électronique   
"L'Agression 93", les cõtres furtifs
Auteur Message
Tèf
pianoteur à deux doigts


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 676

MessagePosté le: Ven Mai 26, 2006 4:07 pm Répondre en citant


Citation:
[center:d733f98e13]Samedi, vers 10H, Garonne a été agressée devant le pavillon

et jetée à terre


34, rue du Chateau, Deuil les roses, 93501 Seine Saint Denis[/center:d733f98e13]


Elle commence comme cela cette histoire, comme un fait divers. Le narrateur, qui doit être l'ami ou le mari de Garonne, débarque, voit le pansement de Garonne, comprend l'affaire qui prend vite un aspect de violence gratuite : on a bousculé Garonne, mais pourquoi ?
Une simple brouille de voisinage. Rien n'est si simple pour celui qui voudrait bien comprendre et s'énerver aussi, réagir pour que justice soit faite. C'est le cas du narrateur, c'est un "je", et c'est son regard qui nous est donné à lire. Les animations (Flash), la composition du texte viennent relayer et exprimer ses impressions et la progression de son raisonnement, et ses troubles, ses émotions, incertitudes. Et puis sa recherche prend des airs d'enquète policière, vu que les policiers, eux, n'ont pas l'air très motivés.

Autre effet plaisant : souvent, au chargement, la page donne à lire un texte sommaire qui se complète au passage de la souris. C'est très bien fait, on pourrait s'en contenter, si ce n'est la curiosité de découvrir les interstices de cette affaire, et l'intrigue sait susciter de telles envies.

Quant à la fin, je n'en parlerais pas car je sens qu'on en reparlera. Question
_________________
Quoi ?!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
Auteur Message
Tèf
pianoteur à deux doigts


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 676

MessagePosté le: Sam Juin 03, 2006 2:40 pm Répondre en citant
Je savais que "L'Agression 93" était inachevée, et j'apprends qu'elle est très inachevée. C'est un récit à épisodes et les cõtres en sont au deuxième.


Tef, s'adressant aux cõtres furtifs par imel, a écrit:


Ah ouioui oui oui , je veux être tenu au courant des suites de cette histoire.

Le cõtre facteur, en réponse, a écrit:
Bonjour tef,

Oui oui oui le courant est mis, les suites suivront, le cõtre Garonne s'en occupe.

Il nous en a parlé comme d' "un vaste western de vengeance opposée à la tragédie de la justice sous les lampadaires jaunes d'une banlieue pavillonnaire à vocation universelle". Pas moins.


A suivre donc.
_________________
Quoi ?!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
Auteur Message
Tèf
pianoteur à deux doigts


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 676

MessagePosté le: Dim Sep 09, 2007 1:21 am Répondre en citant
"L'Agression 93" rebondit pour un nouvel épisode, et pour l'occasion un index à l'attention de ceux qui débarquent juste.
_________________
Quoi ?!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
Auteur Message
Tèf
pianoteur à deux doigts


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 676

MessagePosté le: Mer Oct 03, 2007 10:03 am Répondre en citant
Certaines oeuvres s'inspirent d'une tradition venue du papier, où l'on retrouve une progression page par page. Or, dans "L'Agression", la dimension graphique des pages s'écarte du modèle papier et s'impose comme structure car elle guide la lecture. Les pages n'en sont plus vraiment, elles deviennent une autre unité (ni la page, ni le §, ni le chapitre) mais comme une séquence de texte. Là je ne parle que du dispositif car l'unité dans le récit reste la journée.

Mais j'en reviens à la page, ou plutôt la "séquence", elle reste une page mais avec de la profondeur, des coins, des interstices (ça me rappelle les parcours de lecteure d'un album). Cela peut paraître anodin mais cette approche modifie la profondément l'expérience de lecture. Je me plais à imaginer "L'Agression" en "plein texte", juste un bloc de texte. Certains effets véhiculés par les animations et l'interactivité demanderait à être écrite. Ce serait une version toute différente du texte, forcément. Ce serait autre chose.

Et c'est pour ne pas être cette autre chose que je kiffe "L'Agression".
_________________
Quoi ?!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
  Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses. SCHMUL.NET : La Boîte à paroles Index du Forum » Littérature électronique
Informations
Page 1 sur 1    
Montrer les messages depuis:   


Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group :: Thème : Creamy White :: Traduction par : phpBB-fr.com ::