FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion S'enregistrer       AccueilLE BLOG flux RSS
SCHMUL.NET

Forum périlittéraire
avec un parapluie à trous
sur la tête...
SCHMUL.NET : La Boîte à paroles Index du Forum
... et qui se prend
aussi pour un blog.
  Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses. SCHMUL.NET : La Boîte à paroles Index du Forum » Littérature électronique   
Chi Ocsha, Jacques Perconte
Auteur Message
Tèf
pianoteur à deux doigts


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 676

MessagePosté le: Mar Sep 25, 2007 10:35 am Répondre en citant


Chi Ocsha se présente comme un récit ésotérique à travers les fragments d'une histoire, celle d'Artemisia Gentileschi, "tueuse professionnelle prisonnière des méandres de son hystérie, des images, de la culture... Elle n’a qu’un seul moyen pour s’en sortir : trouver une voie à travers toutes ce que lui offre la réalité (ici la fiction)" (ref).

N'attendez pas une histoire toute simple mais une oeuvre qui se joue de sa propre matière, récit ésotérique à part entière lancé sur les pistes d'un livre non moins ésotérique, "le livre de Chi" rédigé dans une langue aujourd'hui incompréhensible. De là, rien ne sera "évident", à commencer par l'avant-propos de Piero Miccinari, qui, bien que fictif, nous met en garde :

Citation:

Comment comprendre ce qu’[Artemisia] nous raconte ? Elle se présente à travers des textes qui retracent plusieurs moments de son existence : la recherche de ses parents, les époques troubles et initiatiques durant lesquelles elle voyageait sans cesse à la recherche d’une vie ou de quelque chose en quoi elle pourrait croire. Artémisia nous parle aussi d’images qui ont fait d’elle ce qu’elle est. Cet assemblage de formes et de textes peut paraître désordonné mais c’est la seule façon de la connaître, c’est ce qui la définit le mieux : il se passe tellement de choses simultanément qu’il est difficile d’en sortir un trame unique. C’est encore pire dans le code.

http://chi.ocsha.com/


Et quand on parle de "code", il s'agit bien du code source HTML, truffé de notes, références, prolongements. L'oeuvre devient une matière à fouiller, interpréter. Cette structure peut paraître complexe et en rebuter plus d'un, mais ça vaut vraiment la peine de s'accrocher. Si l'histoire met un peu de temps à se décanter, on finit par y prendre ses marques. Et là, si vous aimez ces littératures-là, ça devient un régal.

Et j'oublie complètement de parler de ce qui retint mon attention au départ, avant même de lire : la disposition et le travail graphique des pages. C'est du bel Html, j'ai rarement vu une telle maîtrise, et même jamais, je crois. C'est pas compliqué, on aurait envie de les imprimer et de les afficher en poster.


Je vais m'arrêter là car, à continuer, je risque encore de dé-lire-r et je vous conseille ardemment d'aller faire un tour du côté de Chi Ocsha, ne serait-ce que pour voir ce dont est capable ce bon vieux Html.

-----------
Nb : l'oeuvre n'est pas finie mais je ne pense pas qu'elle soit faite pour l'être.
_________________
Quoi ?!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
la fiction
Auteur Message
Artemisia
Invité





MessagePosté le: Lun Oct 01, 2007 7:48 am Répondre en citant
Il faut croire en ce qui peut nous paraitre faux et ne pas attendre qu'il soit trop tard. La fiction c'est bien le monde où vous vivez.
 
surprise
Auteur Message
Pierre LL.
Invité





MessagePosté le: Mar Juin 23, 2009 7:20 am Répondre en citant
Bonjour, je m'aventure à découvrir la littérature numérique. J'ai assisté à paris à quelques discussions autour du livre numérique où l'on a même pas évoqué ce que pouvait être les formes spécifiques de l'écriture numérique.
J'étais d'abord retissant à la forme de la proposition de J. Perconte mais au bout de quelques minutes je me suis fait prendre et ma lecture a navigué entre fascination et intrigue. J'aime beaucoup l'économie de l'interactivité, la retenue de l'effet animé (qui n'apparaît qu'une dizaine de pages après le début). C'est vraiment une écriture faite pour l'écran, le cadre est joué et déjoué. Le navigateur est pris pour ce qu'il est et le lien métaphorique entre le html qui décrit la disposition des éléments qui forment la page lue et les commentaires qui décrivent le scénario est assez bien vu.
Et même si je reste sur une certaine incompréhension sur la fin, je sens que l'objet ,n'était pas là pour supporter une auto fiction classique et que la forme est adéquate (et évidente). Je ne peux pas bien expliquer... En tout cas, merci, c'est votre forum qui m'a guidé.
 
artémisia
Auteur Message
sylvie
Invité





MessagePosté le: Ven Juin 26, 2009 10:34 am Répondre en citant
slt. Je suis arrivée sur ces pages en suivant des recherches sur la peintre artémisia Gentileschi. Du forum je suis passée sur le site de Jacques Perconte. Comme je fais un mémoire (petit) sur cette femme, j'avais en tête ce que je sais d'elle en parcourant les pages. Est-ce que cette oeuvre est inspirée de la vie de la peintre ? C'est une adaptation ? j'ai eu l'impression que oui. J'aimerais en savoir plus.
 
  Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses. SCHMUL.NET : La Boîte à paroles Index du Forum » Littérature électronique
Informations
Page 1 sur 1    
Montrer les messages depuis:   


Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group :: Thème : Creamy White :: Traduction par : phpBB-fr.com ::